14
décembre 2021

Le Chef du Secrétariat Technique du Comité Suprême Permanent des Droits de l'Homme préside la réunion de l'organe consultatif pour la Stratégie Nationale des Droits de l'Homme

Sous la présidence de Monsieur l'Ambassadeur Khaled Al-Bqali, Ministre adjoint des Affaires étrangères relatives aux droits de l'Homme et Chef du secrétariat technique du Comité Suprême Permanent des droits de l'Homme, une réunion de l'organe consultatif s'est tenue aujourd'hui, le mardi 14 décembre 2021. Cette réunion a pour but de discuter les étapes exécutives de la Stratégie Nationale des droits de l'Homme. Elle s'inscrit dans le cadre d'une série de séances de coordination avec plusieurs agences nationales gouvernementales et non-gouvernementales afin de connaître leurs conceptions et leurs propositions concernant la mise en œuvre de la stratégie. Il a été prévu de tenir des réunions périodiques pour suivre les efforts déployés à cet égard ainsi que pour offrir l'occasion de poursuivre la coordination et la consultation liées à ce domaine.
Monsieur l'Ambassadeur Khaled Al-Bqali a passé en revue les principales caractéristiques du plan d'action exécutif à mettre en œuvre au cours de la prochaine phase. Ceci est réalisé à la lumière des directives du Président de la République selon lesquelles des progrès tangibles doivent être accomplis pour faire avancer la réalité concernant les droits de l'Homme à travers une approche globale.
Cette dernière vise à la promotion des droits et des libertés fondamentaux, caractérisés par une vision nette et une orientation stratégique dans la planification ainsi que la coordination des efforts entre tous les organes exécutifs liés aux droits de l'Homme dans le pays.
Au cours de la réunion, les membres de l'organe consultatif ont exprimé leur aspiration à commencer effectivement à mettre en œuvre la Stratégie Nationale des droits de l'Homme, à sensibiliser le citoyen à connaître ses droits, ses devoirs voire, les réformes législatives impliquées. Par ailleurs, le Chef du Secrétariat technique a souligné l'importance de ces efforts liée au succès de l'État en matière de réforme et de développement. Ceci s'effectue à la lumière du lien de l'intégration de tous les droits tout en reflétant les engagements internationaux de l'Égypte relatifs à ce domaine.